L'HISTOIRE DE LA CATASTROPHE DE CHERNOBYL
L’HISTOIRE DE LA CATASTROPHE DE CHERNOBYL

À 1 h 23 du matin le 26 avril 1986 le monde a compté les dernières secondes jusqu’au début de la catastrophe la plus terrible du siècle dernier.

Les mêmes dernières secondes qui sont devenues le requiem final du quatrième réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Les dernières secondes dans la vie de dizaines de personnes à qui la nuit de la tragédie a coûté sa vie. La catastrophe de Tchernobyl a coûté la vie et entraîné des maladies des milliers de personnes.

Elle a mis en péril le développement de l’énergie nucléaire mondiale. C’est elle qui a réagi par une douleur  dans l’âme des gens et beaucoup considèrent ses conséquences comme la première impulsion à l’effondrement du régime communiste. 

Chaque printemps la communauté internationale rend hommage aux employés décédés à la centrale nucléaire de Tchernobyl et aux liquidateurs de l’accident. Ces gens s’exposent à un risque mortel….ils allaient dans un réacteur détruit, dans l’espoir de trouver ceux qui avaient encore besoin d’aide. Le signal lumineux de danger radiologique est resté pour toujours dans l’esprit de ceux qui ont survécu à l’accident.

Le même signal lumineux, accompagné d’un son strident et désagréable de la sirène d’urgence allumée.  C’est un son qui ne s’arrête pas , qui excite les nerfs, qui était insupportable à entendre.

C’était un facteur qui a horrifié de prendre conscience de l’ampleur de la tragédie.  Il est impossible de l’effacer de la mémoire,,, impossible d’oublier et aujourd’hui..

Dans ce matériel – décrit la dernière heure de la vie de la quatrième unité de puissance.. Les dernières minutes et secondes de la vie des gens. Les dernières minutes et secondes de la vie des personnes qui ont directement participé à la localisation de la tragédie. 

Des ouvriers à qui les erreurs fatales ont coûté la vie!

Le matériel a été recueilli sur la base de documents d’archives déclassifiés et par des survivants des témoins oculaires.